Jambon était au courant de la gravité de l'affaire, dit la veuve de Jozef Chovanec

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Selon la veuve de Jozef Chovanec, Henrieta Chovancova, l'ancien ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) était bien au courant de la gravité de l'affaire, affirme-t-elle dans une interview accordée à la VRT. "Comment pouvez-vous le croire maintenant? Un jour il dit une chose et le lendemain autre chose." "J'ai perdu toute confiance dans les autorités belges", déclare Mme Chovancova. "Tout le monde protège tout le monde. Je n'ai donc pas pu faire autre chose que de sortir ces images." La veuve de Jozef Chovanec s'en prend aussi au juge d'instruction. "Sûrement qu'elle protège quelqu'un. Comment pouvez-vous expliquer autrement qu'elle en ait fait si peu? Elle connaissait ces images et n'en a rien fait." Mme Chovancova pense que son mari a été étouffé et était déjà mort en cellule. "Il est clair que les agents sont à l'origine de sa mort. Ils ne s'en sont pas occupés pendant des heures. Il a essayé de toutes les manières possibles d'expliquer qu'il y avait un problème, mais ils l'ont ignoré." La veuve de Jozef Chovanec est persuadée que que son mari n'est pas mort d'une attaque cardiaque à l'hôpital. "Cette attaque cardiaque était une manoeuvre de diversion pour tout garder secret". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info