Juncker demande aux États de ne pas remplacer les commissaires élus eurodéputés

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, souhaite laisser vacants jusqu'au 1er novembre prochain les postes des commissaires qui ont été élus eurodéputés et siégeront au Parlement européen, afin d'éviter un surcoût, indique-t-il dimanche dans un entretien au "Bild am Sonntag". Au soir du 26 mai dernier, cinq des 28 commissaires européens ont été élus eurodéputés: Frans Timmermans (Pays-Bas), Andrus Ansip (Estonie), Valdis Dombrovskis (Lettonie), Mariya Gabriel (Bulgarie) et Corina Cretu (Roumanie). Or le mandat de la Commission Juncker court jusqu'au 1er novembre prochain et chacun des 28 États membres - y compris le Royaume-Uni tant qu'il n'a pas quitté l'UE - a le droit d'avoir un commissaire dans l'exécutif européen. "Chaque État membre concerné a donc le droit de désigner un nouveau commissaire pour les quatre mois restants. Cela coûterait au contribuable européen un million d'euros, en frais de déménagement et de personnel et pour la pension de retraite", expose M. Juncker. "Tout commissaire y a droit, quelle qu'ait été la durée de son mandat, et ce parce que les États membres en ont décidé ainsi. J'essaie, quant à moi, d'empêcher cela." Le Luxembourgeois propose que le travail des commissaires partants soit repris pendant quatre mois par les commissaires restants. "Aucun citoyen ne comprendrait que les chefs de gouvernement insistent malgré tout pour les remplacer", insiste-t-il. M. Juncker répète aussi son plaidoyer pour réduire le nombre de commissaires. "Il n'y a pas assez de travail pour occuper 28 commissaires toute la journée. C'est pourquoi j'ai réorganisé la Commission, nommé des vice-présidents et fortement réduit le nombre de portefeuilles. Tant que les États membres n'arriveront pas à s'accorder sur une diminution du nombre de commissaires, mon successeur devra gérer les choses de la même manière." (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.