Kurdistan irakien: une femme provisoirement élue présidente du Parlement

Publié le à ERBIL (IRQ)

Le Parlement local du Kurdistan a élu lundi pour la première fois une femme à sa tête, une décision provisoire dictée par les divisions politiques persistantes dans cette région autonome du nord de l'Irak, plus de quatre mois après les élections législatives.Vala Farid, membre du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) de l'ancien président kurde Massoud Barzani, a été élue présidente lors de la première session du Parlement depuis les élections de septembre, lors desquelles son parti a remporté 45 des 111 sièges. Le chef du bloc PDK au Parlement, Hemin Hawrami, a indiqué que Mme Farid avait été nommée "temporairement", en attendant qu'un accord soit trouvé avec l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), rival du PDK à qui revient traditionnellement le poste de président de l'assemblée. Les députés de l'UPK, parti de l'ancien président irakien Jalal Talabani, ont boycotté la session parlementaire de lundi. Ils ont réclamé davantage de temps pour aborder des questions épineuses avec le PDK, dont celle de la gestion de la province disputée de Kirkouk, riche en pétrole. Le Kurdistan irakien connaît une certaine instabilité politique depuis septembre 2017 et le fiasco du référendum d'indépendance, dénoncé par Bagdad et la communauté internationale. Après qu'ils avaient massivement voté pour la sécession, les forces irakiennes ont repris aux Kurdes le contrôle de régions pétrolifères disputées, insufflant un sérieux revers aux autorités de la région autonome. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.