L'Australie très en retard sur ses objectifs initiaux de vaccination

Publié le à Sydney

L'Australie est très en retard sur ses objectifs de vaccination, a reconnu mercredi le Premier ministre Scott Morrison, attribuant en partie cette déconvenue à des restrictions à l'exportation imposées par l'Union européenne.Profitant de son isolement géographique, l'immense île-continent a été relativement efficace pour combattre la propagation de la pandémie. Mais elle fait partie des pays développés qui, à ce stade, ont le moins vacciné. Seules 670.000 doses ont été administrées, selon les statistiques officielles, alors que le gouvernement s'était fixé un objectif de quatre millions de doses à la fin mars. M. Morrison a expliqué que cet objectif avait été fixé il y a plusieurs mois, et que le fait que des doses ne soient pas parties d'Europe "pesait nécessairement sur les résultats préliminaires". Fin février, Rome avait bloqué l'exportation vers l'Australie de 250.700 doses du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca produites sur le sol européen en raison d'une pénurie, des retards d'approvisionnement, et du fait que l'Australie n'était pas considérée comme un pays vulnérable. "Ce n'est pas une course", a affirmé par ailleurs M. Morrison, accusant ses détracteurs de "politiser la question des vaccins et de leur distribution". Certains s'inquiètent de ce que la lenteur de la vaccination en Australie favorise l'apparition de nouveaux foyers de contamination et retarde indéfiniment la réouverture des frontières. Richard Holden, économiste à l'University of New South Wales, a estimé que le Premier ministre était "obligé de dire que 'ce n'est pas une course'". "Car si ça en était une, on aurait plusieurs tours de retard et on serait à la lutte pour la 75ème place", a-t-il dit. "Bien sûr que c'est une course contre le virus et les foyers de contamination, une course pour la reprise économique." Il y a plusieurs mois, M. Morrison affirmait que l'Australie serait "en début de file d'attente" pour obtenir les vaccins, après des accords conclus avec AstraZeneca, Pfizer et Novavax. "Nous sommes dans les temps pour que tout le monde ait sa première dose fin octobre", a-t-il dit. Peuplée de 25 millions d'habitants, l'Australie totalise à ce stade depuis le début de la pandémie environ 30.000 cas de coronavirus. Environ deux millions de personnes sont actuellement confinées dans la région de Brisbane, où une dizaine de cas ont été détectés. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info