L'Australien Lleyton Hewitt entre au Hall of Fame du tennis

Publié le à New York (États-Unis)

L'Australien Lleyton Hewitt, double lauréat en Grand Chelem, a été nommé, mercredi, au Hall of Fame, Panthéon de la Gloire du tennis mondial, un honneur qui tombe le jour des 40 ans de l'ancien N.1 mondial.Hewitt, qui a décroché en 18 ans de carrière 30 titres sur le circuit ATP, a remporté l'US Open en 2001 en battant en finale l'Américain Pete Sampras, puis Wimbledon en 2002 grâce à une victoire sur l'Argentin David Nalbandian. Le natif d'Adelaïde a aussi gagné le Masters en 2001 et 2002. Il a également été finaliste à l'US Open en 2004 et à l'Open d'Australie en 2005 en simple et à Wimbledon en 2000 en double mixte avec Kim Clijsters, sa fiancée à l'époque. Lleyton Hewitt est devenu le 20e N.1 de l'histoire de l'ATP le 19 novembre 2001. Il est resté à cette place jusqu'au 27 avril 2003 pendant 75 semaines. L'Australien a encore occupé brièvement, 5 semaines, cette position enviée entre le 12 mai et le 15 juin 2003. Figurent également dans cette promotion du Hall of Fame les neuf joueuses du "Original 9", un mouvement de protestation contre la disparité des dotations entre les hommes et les femmes, qui s'était formé il y a un demi-siècle, le 23 septembre 1970, ouvrant la voie à la parité financière. Il s'agit des Américaines Peaches Bartkowicz, Rosie Casals, Julie Heldman, Billie Jean King, Kristy Pigeon, Nancy Richey et Valerie Ziegenfuss et des Australiennes Judy Tegart Dalton. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info