L'équilibre budgétaire de la communauté germanophone mis à mal par le coronavirus

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le ministre-président germanophone, Oliver Paasch, a présenté lundi soir en séance plénière, les premières adaptations budgétaires 2020. La crise du coronavirus a plombé le budget de tous les pays européens. La Communauté germanophone n'est pas épargnée et renonce ainsi à l'équilibre budgétaire.Olivier Paasch, le ministre-président l'a annoncé ce lundi soir, le budget 2020, qui devait initialement être à l'équilibre ne le sera pas. Dans sa présentation de la première adaptation budgétaire, le ministre-président a rappelé le contexte actuel et la récession prévue par le bureau du plan. "Les pronostics ne sont pas bons puisque l'on parle aujourd'hui d'une récession de 8% et il n'est pas certain que ces paramètres ne se dégraderont pas", a indiqué le chef du gouvernement qui a traduit cette dégradation par des diminutions des recettes de la Communauté germanophone à hauteur de 28 millions d'euros en 2020 et 2021. Malgré ces diminutions le gouvernement n'entend pas procéder à des coupes drastiques dans les budgets. Que du contraire, toutes les augmentations budgétaires qui avaient été prévues resteront d'application et le gouvernement prévoit de doubler ses investissements en matière d'infrastructures. "Le rôle de l'Etat est de faire des économies lorsque les temps sont bons et venir en aide et de soutenir sa population et ses entreprises en temps de crise", a insisté Oliver Paasch. Pour 2020, le gouvernement prévoit un déficit de 30 millions d'euros et de près de 13 millions pour 2021. L'équilibre budgétaire, que le gouvernement ne considère pas comme une idéologie, reste un objectif pour la fin de la législature. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info