L'idée d'une interdiction des voyages non essentiels à l'étranger gagne du terrain

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

L'idée d'interdire les voyages non essentiels à l'étranger gagne du terrain dans les rangs gouvernementaux, indiquait-on mercredi à plusieurs sources alors qu'un comité ministériel restreint s'était tenu dans la matinée. Sa mise en oeuvre pourrait toutefois relever du casse-tête.Ce week-end et lundi, une telle mesure pour combattre la propagation des variants de la covid-19 en Belgique semblait encore exclue. Mais les chiffres et certains cas récents dans l'actualité semblent avoir changé la donne. L'interdiction des voyages non essentiels est aujourd'hui clairement sur la table. La définition d'un voyage non essentiel et l'application de la mesure est toutefois loin d'être une sinécure. Elle implique de s'accorder avec les Régions. Les autorités veulent aussi éviter certains effets collatéraux comme, par exemple, le blocage de marchandises dans un pays voisin. Aucune décision n'est encore prise. Une échéance importante est attendue jeudi: au cours d'un conseil européen, les dirigeants des Etats membres doivent tenter d'accorder leurs violons sur les mesures à prendre pour endiguer la pandémie. Vendredi, le gouvernement fédéral se réunira à nouveau en comité restreint avant le comité de concertation qui doit se pencher sur le cas des voyages non essentiels mais aussi sur d'autres points, dont celui des perspectives à donner aux secteurs d'activité touchés par les mesures de fermeture. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info