L'industriel NLMK estime que la pollution du canal à Clabecq provient d'une péniche

Publié le à TUBIZE

Une pollution aux "hydrocarbures lourds" a été constatée le mercredi 17 mars sur le canal Bruxelles-Charleroi, à hauteur de Clabecq, dans l'entité de Tubize. Depuis, quelque 150 mètres cubes de produits polluants ont été pompés, a expliqué un porte-parole du Service public de Wallonie (SPW) à l'agence Belga. Pour les responsables de l'entreprise sidérurgique NLMK incriminée, cette pollution pourrait provenir d'une péniche qui a coulé en amont de l'usine.Les pompiers brabançons wallons se sont déployés, mercredi dernier, à hauteur de la rue de la Déportation. Une nappe de polluant flottait alors à la surface de l'eau. Les sapeurs ont passé le relais aux agents de la protection de Crisnée, en province de Liège, qui ont aussitôt dépêché une équipe sur les lieux. La pollution s'étendait alors sur environ un kilomètre et présentait une largeur de deux mètres. Les agents du département de la police et des contrôles du SPW ont ensuite été saisis du dossier. "La pollution a atteint l'écluse d'Ittre qu'il faut à présent nettoyer. En amont, des pompes ont également été placées à la sortie du pertuis de NLMK où nous avons déjà récolté quelque 150 mètres cubes de polluants", explique un porte-parole de l'administration wallonne. En raison de la pollution et afin de faciliter les opérations de nettoyage, le canal a été fermé à la navigation dès lundi, pour une durée probable de trois à quatre jours. Selon le sidérurgiste NLMK, spécialisé notamment dans la fabrication de plaques d'acier, la pollution serait plutôt générée par une péniche qui a coulé quelques jours auparavant, en amont de l'usine, laissant échapper une certaine quantité d'hydrocarbures dans le canal. "Certains experts pensent que nos installations peuvent avoir été infectées par l'eau que l'on extrait directement du canal pour alimenter nos circuits hydrauliques et de refroidissement", explique une porte-parole du site brabançon wallon de NLMK. Diverses analyses sont en cours en vue de déterminer précisément l'origine de la pollution et les responsabilités. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info