L'Italie bloque le sommet européen en réclamant des mesures plus fortes

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

L'Italie bloquait jeudi soir un engagement commun des vingt-sept chefs d'État et de gouvernement de l'UE sur la réponse à apporter aux conséquences économiques de la crise du coronavirus, jugeant que le texte sur la table ne va pas assez loin, selon des sources au cabinet du Premier ministre Giuseppe Conte.M. Conte "n'accepte pas" le projet de texte préparé pour la visioconférence de ce jeudi, selon ces sources, ajoutant qu'il donnait à l'Europe dix jours pour "trouver une solution adéquate à la grave urgence dans laquelle tous les pays se trouvent". Le chef du gouvernement italien souligne que "personne n'envisage" vraiment de mutualiser de la dette publique - comme ce pourrait être le cas à travers une obligation de type "corona bond", NDLR - mais il réclame plutôt "des instruments innovants et vraiment adéquats" pour faire face à la crise des coronavirus. "Nous devons à nos concitoyens une réponse forte et adéquate", selon ces sources au cabinet Conte. "Comment peut-on penser que les outils conçus dans le passé sont adéquats pour un choc d'un impact aussi dévastateur? ". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info