L'ONU déplore la restriction des libertés en Russie et en Chine

Publié le à GENEVE

La Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a critiqué vendredi la restriction des libertés en Russie et en Chine, saluant en revanche le changement de la politique migratoire aux Etats-Unis sous l'impulsion de l'administration Biden.Michelle Bachelet s'est exprimée devant le Conseil des droits de l'homme (CDH), dans un message vidéo pré-enregistré en raison de la pandémie de Covid-19, à l'occasion de la présentation de son rapport annuel. Concernant la Russie, a-t-elle dit, "je regrette l'entrée en vigueur, à la fin de l'année dernière, de nouvelles dispositions légales qui limitent encore davantage les libertés fondamentales, notamment les droits constitutionnellement garantis à la liberté d'expression, de réunion pacifique et de réunion". "Les lois restrictives existantes ont continué à être appliquées avec rigueur, y compris lors des récentes manifestations dans tout le pays", a-t-elle ajouté, en pointant du doigt la police qui a été filmée à plusieurs reprises en train de recourir à la force de façon inutile et disproportionnée" contre des manifestants en grande partie pacifiques, et a procédé à des milliers d'arrestations. Elle n'a revanche fait aucun commentaire sur l'opposant russe Alexeï Navalny, qui a été transféré jeudi de sa prison moscovite, où il était incarcéré depuis son arrestation à son retour en Russie mi-janvier. En Chine, "les droits fondamentaux et les libertés civiques continuent d'être restreints au nom de la sécurité nationale et de la réponse au Covid-19", a-t-elle souligné, en ajoutant que des activistes, avocats et défenseurs des droits humains sont soumis à des "détentions arbitraires et procès inéquitables". L'ancienne présidente chilienne a également relevé que plus de 600 personnes font l'objet d'une enquête à Hong Kong pour avoir participé à des manifestations. Elle a par ailleurs réitéré son appel à une "évaluation complète et indépendante" de la situation des droits humains dans la région chinoise du Xinjiang, où, selon des études d'instituts américains et australien, au moins un million de Ouïghours ont été internés dans des "camps". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info