L'UE appelle la Chine et Hong Kong à rétablir les députés démis

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le Haut représentant de l'Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité a appelé jeudi au nom de l'UE la Chine à revenir sans attendre sur sa mesure autorisant les autorités locales de Hong Kong à disqualifier des élus considérés comme menaçant la sécurité nationale, sans autre forme de procès. "Les derniers développements sont un nouveau camouflet au pluralisme politique et à la liberté d'opinion à Hong Kong", indique Josep Borrell dans une déclaration. L'UE demande donc que Pékin revienne sur sa résolution jugée problématique, et que le gouvernement hongkongais annule ses premières décisions de démettre de leur mandat quatre députés pro-démocratie. Seule la moitié des 70 sièges du parlement hongkongais est soumise à des élections directes, et un système complexe de nomination garantit aux forces pro-Pékin une majorité dans cette assemblée. À la suite des quatre disqualifications immédiates décidées par le gouvernement hongkongais mercredi, tous les députés pro-démocratie hongkongais ont annoncé leur prochaine démission "en masse", en signe de protestation. La dernière "décision arbitraire de Pékin", d'autoriser Hong Kong à démettre des députés sur simple décision, "porte gravement atteinte à l'autonomie de Hong Kong en vertu du principe 'un pays, deux systèmes'", constate Josep Borrell jeudi. L'action est contraire "aux engagements internationaux de la Chine", pointe-t-il. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info