La Bourse de Tokyo regagnée par la morosité

Publié le à TOKYO (JAPON)

La Bourse de Tokyo a terminé mardi dans le rouge, ayant annulé ses gains initiaux dans le sillage de pertes sensibles du côté des places chinoises et de contrats à terme augurant une ouverture en baisse de Wall Street. L'indice vedette Nikkei a lâché 0,86% à 29.408,17 points, au lendemain d'une hausse de quelque 2,4%. L'indice élargi Topix s'est replié de son côté de 0,4% à 1.894,85 points.Les échanges à Tokyo avaient bien débuté la séance, les investisseurs ayant d'abord été confortés par les gains de la veille à Wall Street. Mais la tendance s'est inversée quand le vent a tourné sur les marchés chinois. Vers 06H15 GMT l'indice Hang Seng de Hong Kong cédait plus de 1%, tout comme les indices composites de Shanghai et Shenzhen. Les contrats à terme ("futures") d'indices boursiers américains et européens ont aussi envoyé des signaux négatifs au marché tokyoïte. Le yen refluait à peine face au dollar, à raison d'un dollar pour 106,82 yens vers 06H45 GMT contre 106,76 yens lundi à 21H00 GMT. La devise japonaise s'appréciait face à l'euro, qui s'échangeait pour 128,44 yens contre 128,64 yens la veille. L'euro descendait à 1,2025 dollar, contre 1,2049 dollar lundi. Les cours du pétrole continuaient de baisser mardi, dans l'attente d'annonces plus tard dans la semaine des pays de l'Opep+ sur leurs futurs niveaux de production, qui devraient probablement être relevés. Vers 06H40 GMT le prix du baril de brut américain WTI lâchait 1,07% à 59,99 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord cédait 1,05% à 63,02 dollars. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info