La charge de travail des généralistes s'intensifie, met en garde une fédération flamande

Publié le à BRUXELLES (BELGIQUE)

"Depuis la seconde moitié de la semaine dernière, j'ai reçu des signaux remarquables indiquant qu'il y a davantage de consultations avec le médecin généraliste. Il y a non seulement les pathologies normales et chroniques, mais aussi plus d'infections, un phénomène normal lors de la réouverture des écoles. Et en plus, il y a les malades asymptomatiques du coronavirus, les personnes qui sont revenues de vacances ou les personnes qui appartiennent à des groupes à haut risque", déclare lundi Roel Van Giel, président de l'association flamande de médecins Domus Medica. Il se demande comment les médecins pourront guider tous les patients qui doivent encore être testés. Cela s'explique parce que les avis sont généralement unanimes pour augmenter la capacité de test, observe M. Van Giel, mais ce n'est pas tout. "Les personnes qui doivent être testées doivent également être surveillées, et c'est une tâche qui incombe au généraliste, qui les informe du déroulement du test et qui discute ensuite du résultat. Il semblerait que les généralistes aient donc davantage de travail au cours des prochaines semaines et des prochains mois au vu de l'augmentation des chiffres quotidiens sur les contaminations. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info