La Commission prévoit un déficit public belge en forte augmentation

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La Commission européenne a prédit jeudi un déficit public belge en forte augmentation dans les trois prochaines années, plongeant - à politique inchangée - à 1,7% cette année, 2,3% en 2020 et 2,6% en 2021. Au printemps, alors que le gouvernement fédéral était déjà en affaires courantes depuis quatre mois, la Commission chiffrait encore ce déficit des finances publiques à 1,3% du produit intérieur brut (PIB), venant de 0,7% l'an dernier. En creusant son déficit, la Belgique fait ainsi figure de mauvaise élève de la classe européenne, alors que la moyenne dans la zone euro est relativement stable (0,7% en 2019, 0,8% l'an prochain et 1% en 2020). Ces prévisions sont faites à politique inchangée, c'est-à-dire en partant du principe que la situation politique actuelle se prolonge. Si l'on considère les prévisions pour 2021, seules l'Italie (2,7%) et la Roumanie (6,1%) feraient moins bien. Pour cette année, ce sont la France (3,1%) et la Roumanie (3,6%) qui dépasseraient la barre des 3%. La croissance belge, quant à elle, serait particulièrement stable mais également faible: 1,1% cette année, 1% en 2020 et de même en 2021. Ces trois dernières années, elle était de 1,5%, 2% et 1,5%. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info