La contestation appelle à manifester au Soudan en réaction à la dispersion du sit-in

Publié le à KHARTOUM (SDN)

Le mouvement de contestation au Soudan a appelé lundi à manifester en réaction à l'opération des militaires visant à disperser le sit-in devant le siège de l'armée, où des milliers de protestataires réclament le transfert du pouvoir aux civils. L'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance de la contestation, a appelé à des "marches pacifiques et des cortèges dans les quartiers, les villes, les villages", appelant à "renverser le Conseil militaire" au pouvoir. Depuis le 6 avril, des milliers de manifestants campent devant le siège de l'armée à Khartoum. Après avoir demandé le soutien des militaires contre le président Omar el-Béchir, ils réclament désormais le départ du pouvoir des généraux. Des négociations entre les deux camps visant à former un Conseil souverain, censé assurer la transition politique pour trois ans, ont échoué le 20 mai. Depuis, leurs relations se sont tendues ainsi qu'en raison des mises en garde du Conseil militaire qui dirige le pays depuis le 11 avril - après la destitution du président Omar el-Béchir- envers le mouvement de contestation. Des bruits de tirs provenant du lieu du sit-in, devant le QG de l'armée, ont été entendus par un journaliste de l'AFP qui a fait état d'un déploiement important des forces de sécurité dans les rues de la capitale. "Une tentative du Conseil militaire de disperser le sit-in par la force est en cours", a déclaré dans un communiqué l'Association des professionnels soudanais (SPA), acteur majeur de la contestation. Le Comité central des médecins soudanais, proche du mouvement de contestation, a fait état de deux morts et plusieurs blessés. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.