La Croix-Rouge relance ses formations aux premiers secours sous une forme adaptée au COVID

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

A l'approche de la journée mondiale des premiers secours samedi, la Croix-Rouge de Belgique a présenté jeudi, dans ses locaux situés à Uccle, sa formation adaptée "Covid proof". Après 5 mois d'interruption, les formations aux premiers secours pour le grand public reprennent sous une forme adaptée aux règles sanitaires Covid-19, de même que celles dispensées dans les écoles. Pour les formations aux particuliers, les groupes sont limités à 12 participants et le port du masque est obligatoire. Les mises en situation avec grimage des candidats au BEPS (Brevet européen des premiers secours) sont remplacées par des études de cas concrets, où seul le formateur simule l'accident. Le groupe avance ensuite des propositions de réaction. Les exercices de réanimation cardio-pulmonaire sur mannequin sont maintenus, mais avec port obligatoire de gants. Les gestes de premiers secours dispensés sont adaptés au contexte sanitaire afin que les personnes formées puissent porter secours en toute sécurité. Des mesures d'hygiène ont été ajoutées à la formation afin d'apprendre au public à bien se laver les mains et à porter correctement le masque. Pendant le confinement, la Croix-Rouge de Belgique a investi le web pour compenser l'absence de formations, en faisant par exemple la promotion de ses vidéos sur Youtube intitulées "Les gestes qui sauvent" et en développant des tutoriels sur la crise sanitaire. La Croix-Rouge de Belgique forme aux premiers secours près de 40.000 personnes par an dont environ 5.000 enfants par année scolaire. Ses formations de secourisme en entreprise ont progressivement repris à compter de fin mai: 135 formations ont déjà eu lieu depuis la fin du confinement, et 650 environ sont programmées d'ici fin 2020. Face à une victime, Agata Bonsignore, responsable des formations premiers secours à la Croix-Rouge, conseille d'abord d'appeler le 112 et de donner les instructions à distance : "C'est seulement si une action vitale, telle qu'une réanimation, doit être effectuée, que le secouriste se rapprochera de la victime. Dans ce cas, il portera un masque buccal et des gants jetables (pour le secouriste professionnel). Il est recommandé de couvrir le nez et la bouche de la victime avec un chiffon ou un vêtement, à moins qu'il ne porte déjà le masque". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info