La dette et le déficit public des États membres explosent dans la zone euro

Publié le à BRUXELLES (EU)

La dette publique des États membres de la zone euro a grimpé en flèche au cours du deuxième trimestre. Les gouvernements ont en effet beaucoup emprunté pour lutter contre le ralentissement de l'économie provoqué par la pandémie de coronavirus, augmentant la dette à 95,1% de leur produit intérieur brut (PIB) en moyenne, indiquent les chiffres d'Eurostat, l'office statistique européen, publiés jeudi. Au premier trimestre, elle s'élevait encore à 86,3% du PIB.Le déficit public a lui aussi explosé, à 11,6% en moyenne contre 2,5% au premier trimestre. Il s'agit de la hausse trimestrielle la plus importante jamais mesurée, établissant le déficit public à un pic encore jamais atteint. Les 19 pays membres de la zone euro ont tous enregistré des dépenses publiques plus importantes que leurs rentrées, pour atteindre 59% du PIB en moyenne (contre 49,3% en début d'année). La Belgique fait partie des mauvais élèves européens, son déficit public s'élevant au deuxième trimestre à 14,2% et sa dette publique à 115,3% du PIB. Pour la première fois, la dette de l'État a ainsi dépassé les 500 milliards d'euros, pointaient jeudi L'Echo et De Tijd. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info