La Fédération belge des prestataires de mariages tourne son regard vers 2022

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Alors que la saison des salons du mariage débute à Bruxelles le 9 et 10 octobre, pour le secteur, la vraie reprise aura lieu en 2022 "si tout va bien", a espéré mercredi le secrétaire adjoint de la Fédération belge des prestataires de mariages (FBPM), Quentin Geudens.Vidéastes, vendeuses de robes de mariée, traiteurs, wedding planners, DJs... tous les corps de métier actifs dans l'univers du mariage ont souffert de la crise du coronavirus et des restrictions qui l'ont accompagnée. Entre annulations et reports, la FBPM - qui représente 250 membres affiliés - a dénombré à peine plus de 2.000 fêtes impliquant des prestataires de mariages en 2020 et en comptabilisera sans doute 15.000 en 2021, selon des estimations issues de ses différents sondages. À titre de comparaison, en 2019, plus de 40.000 mariages avaient été organisés. D'un point de vue civil, 32.779 mariages ont toutefois été célébrés en 2020, contre 44.270 en 2019. "Nous attendons donc un retour à la 'normalité' pour 2022", a confié Quentin Geudens. La saison actuelle touche en effet déjà à sa fin à la mi-octobre. "Comme les mariages se préparent souvent largement en avance et que rien n'était sûr lors des derniers mois, les futurs mariés ont préféré reporter leur projet en 2022 ou 2023, plutôt que de prendre le risque de se marier à l'automne", a-t-il analysé. Les salons de mariage, dont le bal commence les 9 et 10 octobre à Bruxelles, donneront probablement un petit coup de pouce au secteur, a conclu M. Geudens. "Cela va en tout cas donner un bon signal au public", lui indiquant "qu'on recommence à vivre normalement". Depuis le 1er septembre, de nouvelles mesures plus souples concernant les mariages en dehors de Bruxelles sont entrées en vigueur. Ni le nombre d'invités, ni le nombre de personnes par table ne sont limités, a rappelé la FBPM. Les soirées dansantes sont autorisées en extérieur comme en intérieur, sans limite de décibels, tandis que les réceptions peuvent se faire debout et les fêtes se prolonger jusqu'au bout de la nuit. Le Covid Safe Ticket sera néanmoins obligatoire à partir du 15 octobre en Wallonie et à Bruxelles pour des événements de plus de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info