La filiale belge de Media Markt n'a pas de vue claire sur la réorganisation

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La filiale belge de Media Markt n'a pas encore pu fournir d'informations claires aux syndicats à la suite de l'annonce, il y a une dizaine de jours, de la maison mère allemande de procéder à une réorganisation à l'échelle internationale. Le groupe allemand Ceconomy, maison-mère des chaînes de magasins d'électronique Media Markt et Saturn, souhaite revoir la structure de son organisation, ce qui pourrait menacer 3.500 emplois sur un total de 55.000. Le groupe a l'intention de standardiser l'offre de tous ses magasins, ce qui laissera moins de marge de manœuvre aux différents gérants. "Quatorze magasins doivent fermer en Europe, mais nous ne savons pas où exactement", a indiqué Fabienne Meulemans, secrétaire permanente du SETCa Bruxelles, vendredi à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire en Belgique. La direction allemande ciblerait les enseignes peu rentables. La syndicaliste nourrit donc quelques craintes pour les Media Markt établis au sein des Makro en Belgique. "Ce concept n'a jamais vraiment décollé", commente-t-elle. En 2017, la chaîne spécialisée en électronique avait ouvert plusieurs points de vente dans les magasins Makro de Deurne, Eke, Machelen, Leeuw-Saint-Pierre, Lodelinsart et Alleur. Makro avait accepté de louer ces surfaces à la suite d'une restructuration. "Des emplois seront perdus, mais d'autres devraient être créés pour des raisons logistiques puisqu'une centrale d'achats va voir le jour", espère Mme Meulemans. Ni la direction, ni les syndicats en Belgique n'ont à ce jour une vue claire de la situation. "Nous attendons des informations de l'Allemagne", conclut la représentante du SETCa. Media Markt compte 27 magasins en Belgique, d'après le site internet. Une enseigne peut compter jusqu'à 150 travailleurs, estime le syndicat socialiste. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info