La Flandre veut enclencher "le grand braquet" pour accroître la part du vélo

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

En 2025 au plus tard, la part du vélo dans les déplacements fonctionnels devrait passer à 20% en Flandre, pour environ 16% actuellement. C'est l'un des objectifs du "Grand braquet" (ndlr "De Grote Versnelling"), le nom donné à un partenariat entre la ministre flamande de la mobilité Lydia Peeters (Open Vld), les provinces flamandes et les villes et communes du nord du pays, présenté jeudi matin.Les deals à conclure en la matière entre les gouvernements, les entreprises, les associations, les écoles, etc., doivent contribuer à stimuler l'utilisation de la bicyclette. En raison de la crise liée à la pandémie de Covid-19, les habitants du nord du pays ne se contentent pas de marcher davantage, ils prennent aussi plus souvent le vélo, un phénomène également observé à Bruxelles et ailleurs dans le pays. En 2021, les championnats du monde de cyclisme se déroulent en Flandre. Le gouvernement flamand a décidé d'investir massivement dans le cyclisme, notamment dans l'amélioration des pistes cyclables et des autoroutes cyclables. Cette année, par exemple, le gouvernement flamand y consacrera 355 millions d'euros. "Le Grand braquet" a pour ambition, à travers une collaboration entre les différents niveaux de gouvernement en Flandre, de battre le fer tant qu'il est chaud et faire un saut d'échelle à l'aide de projets de coopération concrets visant à stimuler l'utilisation du vélo. Selon le responsable du partenariat, Patrick D'Haese, cela peut porter sur des infrastructures telles qu'une nouvelle autoroute cyclable le long d'un site industriel et sur la sensibilisation des entreprises à en utiliser. Il peut aussi s'agir de la création de passages sécurisés pour les cyclistes ou d'une meilleure exploitation de données en tous genres sur le vélo. "Le Grand braquet" démarre jeudi au travers d'une déclaration d'intention contenant trois objectifs majeurs. L'ambition est de porter à 20% la part du vélo dans les déplacements fonctionnels d'ici 2025. Celle-ci est actuellement de 16%, un niveau équivalent à celui du Danemark. L'objectif à plus long terme est de rattraper les Pays-Bas qui en sont à 23-24%", a expliqué M. D'Haese. Les deux autres objectifs sont de réduire de manière significative le nombre de victimes de la circulation afin que, d'ici 2040, il n'y ait plus de décès à vélo et de "rapprocher l'utilisation fonctionnelle de la bicyclette et l'utilisation sportive/récréative de cette dernière afin qu'elles puissent se renforcer mutuellement". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info