La Française Christiane Lambert élue à la tête du principal syndicat agricole européen

Publié le à BRUXELLES (BEL)

La présidente du premier syndicat agricole français FNSEA, Christiane Lambert, a été élue vendredi à la tête de la principale organisation européenne d'agriculteurs, le Copa, et devient la première femme à occuper ce poste, a annoncé vendredi le Copa sur Twitter. "C'est un honneur et une responsabilité de représenter les agriculteurs européens à un moment compliqué, mais à un moment clé pour le futur de l'agriculture", déclare l'éleveuse française dans une vidéo diffusée par le syndicat européen. "Les agriculteurs sont confrontés à de nombreuses incertitudes. Incertitudes sur la nature même de leur métier, incertitudes sur le climat, incertitudes quant aux négociations de la politique agricole commune, son budget, sa période de transition, incertitudes sur l'issue du Brexit, incertitudes aussi sur la mise en oeuvre des stratégies européennes que ce soit la stratégie +De la fourche à la fourchette+ ou le +Green Deal+", énumère-t-elle. Elle souligne vouloir "faire en sorte que le travail des agriculteurs soit mieux reconnu à Bruxelles". Dans son message, enregistré au préalable sur son exploitation porcine du Maine-et-Loire et la montrant notamment nourrir ses cochons, Mme Lambert s'exprime en français, mais aussi en anglais, sans paraître tout à fait à l'aise dans l'exercice. L'agricultrice de 59 ans, qui exploite avec son mari un élevage de 230 truies, va cumuler la présidence du Copa (Comité des organisations professionnelles agricoles) avec celle de la FNSEA, comme avant elle Luc Guyau (1997-1999) et Jean-Michel Lemétayer (2007-2009). "Le cumul des deux missions est le lot de tous les présidents du Copa", souligne-t-on du côté du syndicat français, à la tête duquel Christiane Lambert a été reconduite sans surprise début juillet, trois ans après son élection consécutive au décès soudain de son prédécesseur Xavier Beulin. Dans un monde agricole encore largement masculin, Mme Lambert est successivement devenue la première présidente du syndicat des Jeunes agriculteurs (alors Centre national des jeunes agriculteurs, 1994-1998), puis du syndicat majoritaire FNSEA depuis 2017, et désormais du Copa, qui regroupe les principaux syndicats européens. En Belgique, on retrouve également des femmes à la tête de syndicats agricoles, comme Marianne Streel, présidente de la Fédération wallonne de l'agriculture (Fwa) et Sonja De Becker à la présidence du Boerenbond. Chargée de porter la voix des quelque 10,5 millions d'exploitations agricoles de l'Union européenne (selon les données les plus récentes, intégrant encore celles de la Grande-Bretagne), la nouvelle présidente du Copa devra faire la synthèse entre les intérêts souvent divergents des producteurs high tech de légumes aux Pays-Bas, des viticulteurs du sud de l'Europe, des industriels de la frite en Belgique, des propriétaires terriens hongrois ou encore des petits éleveurs de montagne. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info