La FWB étend son soutien financier à d'autres milieux d'accueil de la petite enfance

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé jeudi d'élargir son régime d'aide aux milieux d'accueil pour la petite enfance, lourdement impactés par la pandémie actuelle de Covid-19. Les crèches et les prégardiennats bénéficieront dorénavant eux aussi d'aides forfaitaires déjà prévues pour les autres opérateurs du secteur. Crèches et prégardiennats n'étaient, à ce stade, pas concernés par les premières mesures d'aides décidés début avril, même si le maintien de leurs subventions avait été garanti. Sur proposition de la ministre de l'Enfance Bénédicte Linard (Ecolo), ceux-ci bénéficieront d'un soutien complémentaire à hauteur d'un peu plus de 3,6 millions d'euros. Même si les milieux d'accueil n'ont pas été contraints de fermer en raison du Covid-19, beaucoup de parents ont préféré retirer leurs enfants. Le gouvernement de la FWB avait décidé que ceux-ci n'auraient pas à payer les jours où ils ne placeraient pas leur enfants, entraînant une diminution des rentrées pour ces milieux d'accueil, surtout ceux qui vivent majoritairement des contributions payées par les parents. Pour la période du 16 mars au 3 mai, la FWB mobilisera au total près de 15 millions d'euros d'aides en faveur des différents milieux d'accueil. L'objectif est d'éviter la déroute financière de ces milieux d'accueil, ce qui pourrait à court ou moyen terme réduire le nombre de places disponibles en milieux d'accueil en FWB. Pour assurer la viabilité du secteur, l'exécutif a d'ailleurs décidé jeudi que l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) mettrait une cellule de veille sur pied afin d'identifier les besoins particuliers des acteurs du secteur durant les six mois qui suivront la levée des mesures de confinement. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info