La FWB vient en aide aux crèches et milieux d'accueil affectés par le confinement

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé jeudi d'accorder une série de compensations financières aux milieux d'accueil pour la petite enfance affectés par les mesures de confinement. Même si les crèches n'ont pas été contraintes de fermer leurs portes pour cause de Covid-19, de nombreux parents ont néanmoins décidé de reprendre leur enfant chez eux. La semaine dernière, le gouvernement de la FWB avait d'ailleurs décidé que ces parents n'auraient pas à justifier -et payer donc- les jours d'absence de leur enfant en milieux d'accueil, mettant ainsi sous pression les revenus de ces derniers. Pour éviter que nombre de ces structures ne tombent en faillite -ce qui réduirait demain le nombre de places disponibles en FWB-, l'exécutif fédératif s'est accordé jeudi sur trois mesures. Premièrement, tous les subsides aux milieux d'accueil seront maintenus, sans tenir compte de leur baisse de fréquentation depuis la mi-mars. Deux: les subventions seront versées de manière anticipée. Enfin, des aides d'urgence pour un montant total de 4,8 millions d'euros seront versées à ces milieux d'accueil, avec une attention particulière aux structures qui dépendent fortement de la participation financière des parents. Concrètement, pour la période du 16 mars au 5 avril, les milieux d'accueil non-subventionnés toucheront une compensation forfaitaire variant de 120 à 300 euros maximum par place. Pour les milieux subventionnés, ce montant sera de 100 euros par place. Ces aides seront versées par l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE). Ce soutien de la FWB au secteur de la petite enfance vient en complément d'autres mesures prises ces derniers jours au niveau fédéral et régionale pour soutenir l'emploi. Elles pourraient logiquement être réévaluées si le confinement devait se prolonger. "L'aide d'urgence dégagée aujourd'hui est une première réponse concrète aux difficultés vécues par les milieux d'accueil. La situation continuera à être suivie de près avec le secteur. Dans ce contexte inédit, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver l'emploi, les places d'accueil et ne laisser personne au bord du chemin", a commenté la ministre de l'Enfance, Bénédicte Linard (Ecolo), citée jeudi dans un communiqué. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info