La lutte contre le cancer pèse déjà plus d'un milliard d'euros de remboursements

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le remboursement des médicaments anticancéreux a coûté plus d'un milliard d'euros l'an dernier en assurance maladies, soit trois quart de plus que ce qui avait été remboursé en 2016, rapportent lundi Het Nieuwsblad et De Standaard. En 2016, les fonds d'assurance maladie belges ont dépensé environ 600 millions d'euros en médicaments anticancéreux. Deux ans plus tard, ce montant grimpe déjà à plus d'un milliard, or il ne s'agit encore que d'une estimation, alors que toutes les dépenses n'ont pas encore été comptabilisées pour 2018. Une des raisons invoquées pour cette augmentation notable est le recours à l'immunothérapie, qui stimule le système immunitaire pour vaincre les tumeurs. Bien que seule une proportion limitée de patients bénéficie d'immunothérapie, les dépenses sont maintenant beaucoup plus élevées que celles liées à la chimiothérapie. La ministre de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), envisage de ne procéder à un remboursement que pour les traitements grâce auxquels le patient va réellement mieux. Si ce n'est pas le cas, le producteur pharmaceutique devrait lui-même en assumer les coûts. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info