La Maison Blanche "a voulu restreindre infos sur ingérence russe dans la présidentielle"

Publié le à WASHINGTON

La Maison Blanche a voulu taire les informations sur les menaces d'ingérence russe dans l'élection présidentielle en demandant à un responsable du renseignement américain, Brian Murphy, de ne plus faire remonter d'informations sur Moscou, mais de se concentrer sur l'Iran et la Chine à la place, selon la plainte de ce lanceur d'alerte."Mi-mai 2020, M. Wolf (ministre de la Sécurité intérieure de Donald Trump, ndlr) a demandé à M. Murphy d'arrêter de faire remonter des rapports du renseignement sur la menace d'une interférence russe aux Etats-Unis, et à la place d'informer sur les interférences de la Chine et de l'Iran", a déclaré le lanceur d'alerte dans une plainte auprès de l'inspecteur général du ministère de la Sécurité intérieure révélée mercredi. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info