La police de la navigation réduit sa lutte contre la drogue par manque de budget

Publié le à Bruxelles (Belgique)

Un certain nombre de patrouilles de la police de la navigation dans le port d'Anvers vont être supprimées en raison de réductions budgétaires, écrivent la Gazet van Antwerpen et Het Nieuwsblad samedi. Il n'y aura plus de "grosses actions spéciales visant à saper les grands phénomènes de criminalité".À la suite d'une nouvelle série de mesures de réduction des coûts, les agents de la police maritime, qui manque cruellement de personnel, devront limiter leurs heures supplémentaires au strict minimum et il leur sera interdit de travailler trop souvent le week-end. Pourtant, ces shifts sont cruciaux: ils permettent aux agents de mener des actions spéciales la nuit et le week-end pour lutter contre le trafic. "Nous ne comprenons pas cela", regrette Joery Dehaes de l'ACV. "On a l'impression que ce gouvernement poursuit une stratégie de pourrissement et laisse la police fédérale se vider de son sang. La grande criminalité a le champ libre." La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a promis qu'elle plaiderait auprès du gouvernement pour obtenir plus de budget. "Mais on ne peut pas rattraper un retard historique en un an et demi". (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info