La police russe a mis la main sur l'homme soupçonné d'avoir tué trois étudiantes

Publié le à Moscou

La police russe a arrêté dimanche à la suite d'une chasse à l'homme l'auteur présumé du meurtre de trois jeunes femmes dans la région d'Orenburg.Les victimes, étudiantes en soins de santé, étaient âgées de 17, 18 et 19 ans et partageaient le même appartement dans la ville de Gai, à 1.200 km au sud-est de Moscou. Deux de leurs corps ont été retrouvés par les pompiers dans les cendres de leur logement incendié. La troisième victime a, elle, été découverte à l'extérieur du bâtiment. Selon les enquêteurs, les corps des victimes affichaient des traces de violences. D'après les médias locaux, elles auraient été poignardées à mort. Leur logement aurait ensuite été volontairement incendié afin de masquer le crime. Agé d'une trentaine d'années, le suspect avait été libéré de prison il y a trois mois à peine. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info