La radicalisation est "un problème d'ordre pédagogique", selon une chercheuse

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

"La radicalisation est avant tout un problème d'ordre pédagogique qui nécessite une solution pédagogique", a conclu jeudi à la Chambre la professeure Marion Van San de l'Université Erasmus de Rotterdam lors de la présentation de sa recherche sur "la prévention de la radicalisation et les possibilités de déradicalisation", pour le compte du think tank Itinera Institute. D'après la sociologue, les parents - souvent épinglés comme les premiers responsables du comportement de leurs enfants - doivent recevoir davantage de soutien. Mais les autorités, en vertu du respect à l'Etat de droit, ne peuvent pas assumer leurs tâches, tout au plus peuvent-ils les soutenir (sauf si un enfant est en danger). Il est dès lors important d'apprendre aux jeunes présentant un risque de radicalisation à "lutter pacifiquement pour leurs idéaux". Par exemple, en les laissant mener des actions de sensibilisation sur la situation humanitaire en Syrie et en les laissant récolter des fonds à des fins caritatives dans le pays. Marion Van San dit ne pas être contre la détection des premiers signes de radicalisation, mais "c'est tout simplement trop de déceler tout ce qui pourrait présenter un danger." "Cela instaure un climat de suspicion. Or, personne n'a besoin de se sentir traqué." La professeure estime par ailleurs qu'il est du ressort du politique de mieux communiquer sur les possibilités existant au sein d'un Etat de droit. "Le message selon lequel la sécurité peut être assurée par la détection et l'investissement dans la déradicalisation crée de fausses attentes. Il n'y a aucune manière de prévoir ou d'anticiper le fait qu'un individu devienne ou non un terroriste", souligne Mme Van San. Une méthodologie étanche qui permet de restreindre la radicalisation n'existe pas. "Le politique doit donc raconter une histoire plus claire. Parce que des attentats restent imprévisibles et continueront de se produire. Vous ne pouvez juste pas les éviter totalement." (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Des questions financières ou matérielles viennent parasiter votre couple. Vous essayez d’en parler sereinement.

Taureau

Les retombées financières se rapportant à votre activité répondent à vos attentes. Vos efforts sont largement récompensés.

Gémeaux

Vous faites tout pour améliorer votre pouvoir d’achat. Vous ne comptez plus vos heures de travail.

Cancer

Vous êtes beaucoup plus réaliste sur le plan affectif. Plus question d’être trop naïf. Vous savez déceler les personnes toxiques.

Lion

Ne confondez pas vos envies futiles et vos véritables besoins. Vous devez être extrêmement prudent en matière de gestion.

Vierge

Célibataire, une personne que vous rencontrez pour la première fois ne vous laisse pas indifférent.

Balance

L’amour est pour vous une affaire sérieuse. Si vous vous engagez, c’est pour une relation durable.

Scorpion

Vous êtes vigilant sur le plan financier. Vous ne cédez pas à vos pulsions.

Sagittaire

Vous cherchez à dominer les autres. Vous tendez à imposer votre vision des choses.

Capricorne

Vous cherchez un appui pour vous aider à mener à terme un projet qui connaît un réel blocage.

Verseau

Vous vivez l’instant présent. Principalement dans le cadre affectif. Vous n’osez pas trop dévoiler vos sentiments.

Poissons

Vous tentez par le dialogue de retrouver une bonne cohésion dans vos relations de travail.

Facebook