La RTBF doit introduire un système d'accès parental sur Auvio

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Sur la plateforme Auvio de la RTBF, les contenus déconseillés aux moins de 12 ou 16 ans sont accessibles sans code parental. C'est contraire à la législation. Mais concevoir un système de contrôle parental sur internet n'est pas chose aisée. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) refera le point avec la RTBF le 1er septembre prochain, a-t-il décidé la semaine dernière.Depuis 2016, la RTBF dispose d'une plateforme en ligne pour ses contenus audiovisuels. Aucun code d'accès parental n'y est requis. Invité à s'expliquer par le Collège d'autorisation et de contrôle, l'instance décisionnelle du CSA, le média de service public a expliqué qu'il devait d'abord mettre en place un système d'identification des utilisateurs, ce qui est chose faite depuis lors. La RTBF projette à présent d'instaurer un curseur que chaque utilisateur pourra activer ou désactiver lors de la création de son profil, selon qu'il souhaite ou non un contrôle parental. Cela n'empêchera pas les mineurs qui le veulent d'accéder à des contenus qui ne leur conviennent pas, mais ce problème est "inhérent à tous les services qui sont proposés sur internet, du moins ceux qui sont gratuits", d'après la RTBF. Qui estime disproportionné de demander à chaque utilisateur de se connecter avec une carte d'identité. Le Collège lui a répondu que plusieurs mesures permettraient tout de même de renforcer le système, comme lier par défaut le contrôle parental à tous les profils, demander un code d'accès pour chaque contenu bloqué aux utilisateurs qui souhaitent maintenir un contrôle parental et prévoir un message d'avertissement lors de la procédure pour créer un profil. La RTBF a jusqu'au 1er septembre 2018 pour adapter sa plateforme, date à laquelle le Collège refera le point, peut-on lire dans la décision publiée vendredi. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info