La Russie suspendue 2 ans et privée de JO, le Comité international olympique "prend note"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le Comité international olympique (CIO) a pris note de la décision du TAS, le tribunal arbitral du sport, de suspendre jeudi pour deux ans la Russie de toutes compétitions internationales, réduisant de moitié la recommandation de l'AMA, l'Agence mondiale anti-dopage.Le drapeau russe ne pourra pas flotter officiellement, notamment, sur les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo cet été, ni ceux sur ceux, d'hiver, de Pékin en 2022. Les athlètes russes pourront cependant y participer, sous bannière neutre et sous conditions. Des conditions que le CIO va appliquer en collaboration avec les fédérations respectives des disciplines olympiques. "Nous allons minutieusement examiner la décision et ses conséquences pour les compétitions au sein du Mouvement olympique en particulier pour ce qui concerne Tokyo 2020 et Pékin 2022", a brièvement déclaré Thomas Bach, le président du CIO. "Dans le respect des règles, le CIO va consulter les fédérations nationales et le Comité paralympique international pour avoir une approche cohérente sur l'implémentation de cette décision." (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info