La Spaque rejoint EiCLaR, un projet de recherche UE-Chine sur la dépollution des sols

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La Spaque, le pôle d'excellence wallon en matière de gestion des sols pollués, a rejoint EiCLaR, un projet de recherche collaborative entre l'Europe et la Chine visant à développer des biotechnologies innovantes de dépollution des sols sur site, a-t-elle annoncé mardi.Financé par le programme-cadre européen Horizon 2020, EiCLaR entend permettre le développement, à l'échelle industrielle, de technologies de bioremédiation in situ en vue de traiter efficacement et à un coût raisonnable une série de polluants tels que les solvants chlorés, les métaux lourds ou encore les pesticides. Grâce à ces recherches, des méthodes de dépollution à faible impact, habituellement réservées à des périmètres restreints, pourraient être élargies aux sites industriels et aux eaux souterraines contenant des mélanges de polluants complexes à concentrations élevées, précise la Spaque. En prenant part à ce projet, elle souhaite "contribuer au développement d'un nouveau savoir-faire et donc de nouvelles techniques d'assainissement qu'il pourra ensuite proposer à ses partenaires", souligne-t-elle enfin. Lié à un budget de plus de 6,7 millions d'euros, EiCLaR rassemble, jusqu'en 2024, 18 partenaires venant de Belgique, de France, du Royaume-Uni, d'Allemagne, de République Tchèque, de Suède, des Pays-Bas, de Finlande et de Chine. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info