Le Brésilien Robinho revient encore au Santos FC

Publié le à SAO PAULO (Brésil)

Pour la quatrième fois dans sa carrière, Robinho, le buteur vétéran de 36 ans retourne au FC Santos, le club où il a débuté avant de porter les couleurs du Real Madrid (2005-2008), de Manchester City (2008-jan 2010) et de l'AC Milan (août 2010-2014). Il était sans club depuis le mois d'août et la fin de son contrat avec le club turc de Basaksehir Istanbul. Après son début de carrière à Santos (2002-2005), il y avait été prêté à deux reprises (jan-juin 2010 et 2014-2015). L'attaquant brésilien, qui a joué aussi à Guangzhou en Chine et à l'Atletico Mineiro au Brésil avant d'arriver en Turquie à Sivasspor puis Basaksehir en janvier 2019, a signé un contrat de cinq mois, pour un salaire symboliques de 1.500 reals, soit environ 230 euros, a annoncé dans un communiqué le Santos FC, l'ancien club de Pelé et Neymar notamment. Le contrat du joueur comporte des bonus en cas de réalisation d'objectifs et une clause pour un renouvellement d'un an et sept mois. Ce transfert fait polémique en raison de la condamnation par contumace en 2017 de Robson de Souza, dit Robinho, pour neuf ans de prison par un tribunal italien, pour des faits de viol en réunion remontant à 2013, du temps où il jouait pour l'AC Milan. Robinho, se disant innocent, avait interjeté appel. L'attaquant a remporté le championnat au Brésil (2002, 2004), en Espagne (2007, 2008), en Italie (2011), en Chine (2015) et en Turquie (2020). Ex-international brésilien (100 sélections, 28 buts), il a remporté la Coupe des confédérations (2005, 2009) et la Copa América 2007 avec la Seleção. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info