Le cdH veut une représentation féminine minimale d'un tiers au gouvernement bruxellois

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le groupe cdH du parlement bruxellois a déposé vendredi une proposition d'ordonnance spéciale pour assurer au minimum un tiers de représentation féminine au gouvernement bruxellois, à l'image du décret spécial wallon visant à imposer un équilibre des genres. Argument principal du Centre démocrate humaniste, le faux départ de la ministre Valérie De Bue (MR) du gouvernement wallon lors de la formation du gouvernement fédéral a suscité une vague de réactions dans la sphère politique. Si Valérie De Bue est finalement restée ministre, c'est grâce à un décret spécial qui prévoit qu'un tiers minimum de membres soient du même sexe au sein du gouvernement wallon. Constatant qu'aucune balise légale identique n'existe à Bruxelles, le groupe cdH bruxellois a déposé une ordonnance spéciale en ce sens, en visant la mise en place du prochain gouvernement. "La mésaventure que Mme De Bue a connue est tout à fait regrettable. Nous sommes en 2020 et pourtant, il faut bien constater qu'il est primordial d'inscrire et de graver dans le marbre le nécessaire équilibre entre femmes et hommes dans les gouvernements", a commenté la députée bruxelloise cdH Véronique Lefrancq. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info