Le collectif "Dégaze" au Conseil d'Etat contre la centrale au gaz des Awirs de Flémalle

Publié le à Flémalle (Belgique)

Le collectif "Dégaze", qui s'oppose à la construction de nouvelles centrales au gaz pour remplacer l'énergie nucléaire, introduira une action au conseil d'Etat le 5 janvier contre la centrale des Awirs, dont le projet de construction est en cours à Flémalle (province de Liège), a-t-il affirmé mardi soir.Le collectif a annoncé son intention lors d'un rassemblement auquel une trentaine de riverains ont pris part pour discuter de la nouvelle centrale au gaz qui doit voir le jour sur le territoire de la commune. La réunion avait été organisée à l'initiative du collectif, qui s'oppose aux centrales au gaz, "une énergie fossile datant du siècle dernier", juge-t-il. Les organisateurs demandent aux autorités de respecter la déclaration de politique générale du gouvernement, qui pointe l'importance de la transition écologique, ainsi que les recommandations du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) en matière d'émissions de CO2. Huit nouvelles centrales au gaz sont prévues Belgique, quatre en Flandre et quatre en Wallonie, a rappelé le collectif qui demande l'abandon de ces constructions ainsi que la sortie complète du nucléaire d'ici 2025. Le collectif appuie aussi des citoyens sérésiens par le biais de l'introduction d'un autre recours au Conseil d'Etat concernant la centrale de Seraing. "Nous allons retarder les compagnies avec ces recours, en espérant ainsi que la construction soit reportée", a expliqué Léo Tubbax. "Nous envisageons aussi des actions directes, comme des manifestations si on a un soutien dans la population locale. On épuisera tous les moyens légaux et démocratiques possibles". (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info