Le congé de naissance passe à 15 jours l'an prochain

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le conseil des ministres a approuvé vendredi l'allongement du congé de naissance auquel ont droit les pères et les co-parents. Il passera de 10 jours à 15 jours pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2021. En 2023, il sera porté à 20 jours, a annoncé le ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne. "C'est une mesure à la fois symbolique et très concrète pour l'égalité entre les femmes et les hommes", a souligné M. Dermagne (PS). La mesure s'appliquera aux travailleurs salariés, aux indépendants et aux fonctionnaires. Le montant de l'allocation auquel ont droit les bénéficiaires sera fixé rapidement, a assuré de son côté le ministre des Affaires sociales, Frank Vandenbroucke. Pour les indépendants, ce congé est accordé aux travailleurs, aidants et conjoints-aidants, qui interrompent temporairement leur activité à la naissance d'un enfant. Le système d'allocation est particulier, a rappelé le ministre des Indépendants, David Clarinval (MR). Jusqu'à cette année, ce congé donne droit à une allocation pour dix jours d'interruption à une allocation de 83 euros par jour pour 8 jours d'interruption complétée par une prime unique de 135 euros en compensation de frais réalisés dans le cadre des titres-services. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info