Le Costa Rica récupère 1.305 pièces précolombiennes en provenance des Etats-Unis

Publié le à San José

Le Costa Rica a récupéré 1.305 pièces d'art précolombien, qui avaient quitté le pays d'Amérique centrale à la fin du XIXe siècle et se trouvaient exposées au Brooklyn Museum de New York, ont annoncé les autorités."C'est un processus qui a commencé en 2010, quand (le musée de) Brooklyn nous a demandé si nous voulions récupérer ces objets, qui à l'époque avaient pu être emportés en raison du manque de réglementation" locale pour les protéger, a indiqué mercredi à l'AFP Wendy Segura, porte-parole du Musée national du Costa Rica, où les objets seront exposés.  "Nous nous sommes battus, car les obstacles étaient nombreux, pour trouver du financement, puis en raison de la pandémie. Mais nous avons finalement réussi", s'est-t-elle réjouie. Il s'agit de la deuxième partie d'un rapatriement qui totalise 2.286 pièces. La première livraison a eu lieu en 2011 avec la restitution de 981 pièces. "La récupération de ces pièces archéologiques revient à récupérer des fragments de notre passé", s'est félicitée la ministre de la Culture, Sylvie Duran. L'entrepreneur américain Minor Keith, à l'origine de la construction entre 1877 et 1890 du chemin de fer entre San José et la province de Limon, dans les Caraïbes, avait rapporté ces pièces dans son pays à la fin de sa mission. La collection comprend notamment une pierre tombale, des "metates" (dalle de pierre rectangulaire), des statues, ainsi que des récipients, vases et ustensiles domestiques.  Selon un rapport du Département américain de la protection du patrimoine, la collection que Minor Keith a rassemblée comprenait plus de 16.000 objets, dispersés par la suite dans différents musées et collections. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info