Le gouvernement demande un budget de 21 millions d'euros à l'horizon 2020 pour 718 engagements

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le gouvernement minoritaire démissionnaire Michel II a approuvé vendredi en première lecture l'avant-projet de loi qui anticipe les conséquences du Brexit. Le texte est envoyé au Conseil d'Etat en procédure d'urgence avant d'être soumis au parlement. Le gouvernement table sur la nécessité d'obtenir 718 engagements en cas de "no deal" dans les négociations sur le Brexit dans le cadre d'un budget de 21 millions d'euros à l'horizon 2020. Le gouvernement demandera dès lors au parlement d'adapter les prochains douzièmes provisoires soumis dans le cadre de la loi de finance votée à l'aune des affaires courantes. "Nous comptons sur le parlement pour qu'il soit responsable. Je peux difficilement m'imaginer que le parlement n'en tienne pas compte", a indiqué le Premier ministre sortant Charles Michel. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.