Le groupe Dôme, qui comprend le Spirou Charleroi, demande une réorganisation judiciaire

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Ce lundi matin, une requête en PRJ (Procédure de Réorganisation Judiciaire) a été déposée pour la SA Spirou Basket, la SPRL DÔME Traiteur, l'ASBL Spirou Basket Formation, la SPRL DÔME Events ainsi que la SA Spirou Immo auprès du Tribunal de l'Entreprise du Hainaut - Division Charleroi. Cela ne remet cependant pas en cause la continuité du championnat des Carolos. Une procédure qui n'aura aucun impact sur le bon déroulement de la saison du Spirou de Charleroi mais qui est une sorte de protection durant cette période compliquée. "Il s'agit d'une démarche volontaire, bien réfléchie et positive pour notre projet: elle vise à protéger nos outils de travail pendant cette période économiquement chahutée. C'est donc avant tout une démarche d'anticipation, afin d'assurer la continuité de nos activités dans le long terme", précisent Gabriel Jean, administrateur-délégué du Spirou de Charleroi, et Eric Schonbrodt, directeur général carolo, sur le site internet du club. Actif au sein de secteurs comme l'Horeca, la Culture, l'événementiel et le sport professionnel, le groupe Dôme a été particulièrement touché par la crise sanitaire. "Le groupe DÔME, globalement à l'arrêt depuis mars 2020, a réussi à passer le cap de la première vague sanitaire grâce à ses ressources propres et grâce à un financement obtenu auprès de la SOGEPA et de SambrInvest. Mais cette seconde vague Covid-19, encore plus forte, met en danger le projet global du Dôme, plus que jamais à l'arrêt au vu de la gravité actuelle de la situation sanitaire." Le huis clos qui a été décidé pour cette première partie de saison en basket n'a pas aidé non plus. "Le modèle économique du basket belge n'est ni basé sur les droits TV, ni sur les indemnités de transfert. C'est donc via la présence dans les salles du public et des partenaires, que ce modèle économique est viable. De nombreux clubs bénéficient d'abondants subsides publics, mais ce n'est malheureusement pas le cas du Spirou", continuent Gabriel Jean et Eric Schonbrodt. Face à cette impossibilité à exercer ses divers métiers événementiels, et afin de se placer dans une situation lui donnant de meilleures chances de traverser cette seconde période de confinement, le Groupe Dôme a donc décidé de déposer ce jour une requête en PRJ auprès du Tribunal de l'Entreprise du Hainaut - Division Charleroi. "Nous sommes convaincus que la structure même de notre projet DÔME est saine, et que nous sommes armés, en situation économiquement normale, pour pouvoir soutenir une projet sportif professionnel tel celui de Spirou Basket. Mais nous devons nous placer en situation de protection via cette PRJ, et ce afin de préserver la continuité des activités de notre entreprise. En espérant que l'amélioration de la situation sanitaire nous permette de sortir dès que possible du tunnel économique que nous traversons. Pour être très clair, malgré ce dépôt de PRJ, le Spirou Basket poursuit sa saison avec l'ensemble du staff et des joueurs. Il en est de même pour les activités traiteur, restaurant et events dès que celles-ci pourront redémarrer", conclut la direction carolo. Pour rappel, le Spirou de Charleroi s'est imposé ce samedi face au Brussels (86-80) pour le compte de la deuxième journée en Euromillions Basket League, le championnat belge de basket, et s'affiche à présent avec un bilan d'une victoire pour une défaite depuis le début de la saison. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info