Le Liban commence à débarrasser le port de Beyrouth de conteneurs dangereux

Publié le à BEYROUTH (LBN)

Le Liban a signé un contrat avec une entreprise allemande pour débarrasser le port de Beyrouth de 49 conteneurs renfermant des matières chimiques inflammables, plusieurs mois après une explosion meurtrière et dévastatrice, ont indiqué jeudi des responsables.Combi Lift, un transporteur allemand qui travaillait déjà dans le port, a commencé à évacuer les conteneurs peu après la signature du contrat le 11 novembre, a expliqué à l'AFP un porte-parole du bureau du Premier ministre. Aucune précision n'a été donnée sur leur destination ni sur ce qu'il allait en advenir. Ces conteneurs, dont certains transportant des acides corrosifs, ont été entreposés dans une zone à ciel ouvert pendant plus d'une décennie sous la supervision de l'autorité des douanes du Liban, selon cette source. Combi Lift doit transporter ces matières chimiques dans des containers spéciaux dans le cadre d'un contrat de 3,6 millions de dollars, dont 2 millions de dollars payés par l'autorité portuaire, selon des médias. Le directeur par intérim du port Bassem al-Kaissi a affirmé qu'enlever ces substances chimiques était "une étape préventive" nécessaire. Si elles prenaient feu, "Beyrouth serait rasée", a-t-il prévenu. La présence de ces conteneurs inquiète depuis l'immense explosion le 4 août qui a tué plus de 200 personnes, blessé au moins 6.500 et ravagé des quartiers entiers de la capitale. Selon les autorités, l'explosion a été provoquée par l'incendie d'une grande quantité de nitrate d'ammonium stockée dans le port depuis des années. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info