Le militaire Jürgen Conings s'est tué avec une arme à feu, confirme le parquet fédéral

Publié le à Bruxelles (Belgique)

L'enquête médico-légale menée par le juge d'instruction a permis de confirmer que Jürgen Conings "a mis fin à ses jours avec une arme à feu", indique lundi après-midi le parquet fédéral dans un communiqué. "Le pistolet utilisé a été retrouvé contre le corps", précise-t-il. Un dossier pénal a été ouvert à l'encontre de l'un des cyclistes ayant découvert le militaire."Les conclusions de l'expert en balistique vont dans le même sens", selon le communiqué. "La date du décès remonterait à un délai compris entre une et quatre semaines. Des analyses plus approfondies doivent encore la préciser".  Le corps de Jürgen Conings a été retrouvé dimanche près du Dilserbos à Dilsen-Stokkem. Deux cyclistes (VTT) différents ont eu l'attention attirée par une forte odeur de décomposition provenant des bois, précise le parquet.  "L'un s'est enfoncé dans les bois (sur une distance d'environ 300 à 400 mètres depuis le chemin). Il a alors découvert le corps sans vie de Jürgen Conings. Cette personne a été ensuite entendue par la police car après avoir filmé la scène, elle semble avoir proposé les images à un média allemand. Un dossier pénal séparé a été ouvert pour ces faits par le procureur du Roi du Limbourg", assure le parquet fédéral. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info