Le mois de novembre le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre mondiale

Publié le à BRUXELLES (België)

Compte tenu de l'ajustement démographique, on estime qu'il y a eu plus de 12 décès pour 10.000 Belges au mois de nombre, selon les chiffres recueillis par le professeur de démographie Patrick Deboosere (VUB) et relayés lundi dans les pages du Standaard. Un tel taux de mortalité n'avait plus été enregistré depuis la Seconde Guerre mondiale.Au cours de la dernière décennie, le taux de mortalité le plus élevé était de huit décès pour 10.000 habitants. Les statistiques de Statbel font état, jusqu'ici, de 13.480 décès pour le mois de novembre. Mais le bilan final va s'alourdir, les données pour le dernier jour de novembre étant toujours manquantes. De plus, jusqu'à 5 % des décès sont signalés tardivement. Par conséquent, le nombre de décès en novembre sera bien supérieur à 14.000. Il est clair que 2020 sera l'année la plus meurtrière depuis la Seconde Guerre mondiale, même si la surmortalité diminue en décembre, ponctue l'article. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info