Le MR wallon en appelle à la concertation

Publié le à Namur (Belgique)

En Wallonie, la décision du gouvernement bruxellois d'interdire progressivement les véhicules à moteur thermique passe toujours aussi mal du côté du MR."Il faut que nous nous fassions respecter dans ce dossier. On sait que nous devons aller dans une direction qui repose sur les véhicules innovants mais ce n'est plus acceptable d'agir de cette façon unilatérale", a ainsi dénoncé le chef de groupe des libéraux au Parlement de Wallonie, Jean-Paul Wahl qui réclame qu'une concertation soit mise en place avec les différentes Régions du pays. "Favoriser l'utilisation des véhicules électriques, j'y suis favorable mais sans cohérence avec le reste du territoire, cette mesure n'a aucune chance d'aboutir.  A titre d'exemple, la Région Wallonne a investi plusieurs millions d'euros dans le soutien au déploiement des infrastructures pour véhicules CNG alors que Bruxelles les interdira bientôt", a défendu le chef de groupe du MR.  "Quand on voit les prix des véhicules électriques, cette mesure aura un impact social non négligeable pour une grande partie des ménages wallons" alors que "les alternatives n'existent pas, et pire, ne sont même pas évoquées", a-t-il ajouté. "Que ce soit au niveau de l'implémentation des bornes de chargement ou des parkings de délestage, aucun plan n'est mis sur la table mais on menace les Wallons tout en excluant le CNG, l'hybride, le bio-carburant",  a encore dénoncé Jean-Paul Wahl en rappelant que d'autres partis, dont le PS et le cdH ont également plaidé en ce sens "car nous devons faire entendre notre voix pour protéger nos citoyens". (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info