Le nombre de travailleurs des médias tués en recul sur un an

Publié le à GENEVE

Le nombre de journalistes tués a baissé sur un an. Au total, 77 travailleurs des médias ont succombé dans des dizaines de pays, a affirmé jeudi l'ONG genevoise Presse Emblème Campagne (PEC).L'Afghanistan arrive premier avec 12 victimes, suivi par le Mexique et le Pakistan. Par région, l'Asie reste en tête avec 40 décès, sept de plus sur un an. Elle devance l'Amérique latine, où le nombre de journalistes tués a reculé, l'Afrique, l'Europe et le nord du continent américain. Parmi les victimes, moins de la moitié se trouvait dans des zones de conflit. "L'augmentation en Afrique est particulièrement inquiétante", a déclaré le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen. Il déplore également les assassinats ciblés de trois journalistes en Europe. La situation s'est détériorée également en Birmanie après le coup d'Etat de février dernier et en Afghanistan depuis l'arrivée des talibans au pouvoir. Des groupes terroristes sont responsables d'une vingtaine d'assassinats, en augmentation sur un an, dans cinq pays. Au total, plus de 1.300 travailleurs des médias sont décédés cette année en raison du coronavirus. La PEC condamne les attaques contre les journalistes. Les responsables doivent être poursuivis, affirme l'organisation. (Belga)
© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info