Le parquet rectifie son réquisitoire et requiert deux ans de prison contre Alain Mathot

Publié le à LIEGE (Belgique)

Le substitut Laurent De Smedt a sollicité jeudi matin une brève prise de parole devant le tribunal correctionnel de Liège pour rectifier la peine requise contre Alain Mathot. Le représentant du parquet a précisé que c'est bien une peine de deux ans de prison avec sursis qu'il requiert contre Alain Mathot.Alain Mathot est suspecté de faits de corruption dans le cadre de la construction de l'incinérateur de déchets à Herstal. Il est le dernier des différents protagonistes de ce dossier à être jugé par le tribunal. Lors de la précédente audience, le substitut Laurent De Smedt avait requis durant plus de trois heures. Mais, au moment d'annoncer la peine requise contre Alain Mathot, le représentant du ministère public avait commis une erreur d'inattention et avait énoncé réclamer une peine de deux mois de prison avec sursis. Il avait constaté son erreur à l'issue de l'audience. Jeudi matin, avant la prise de parole de la défense, le parquet a réclamé une brève prise de parole pour rectifier son erreur. Il a précisé que c'est bien une peine de deux ans de prison avec sursis qu'il réclame contre Alain Mathot. Il requiert aussi une interdiction d'éligibilité de huit ans, une interdiction de commercialité de cinq ans, une amende et une confiscation de minimum 720.000 euros pouvant aller jusqu'à deux millions d'euros. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info