Le personnel soignant asymptomatique autorisé à travailler dans des cas exceptionnels

Publié le à BRUSSEL (België)

Le personnel de santé testé positif au coronavirus mais asymptomatique peut être invité à travailler "dans des cas très exceptionnels" et uniquement si toutes les autres mesures ont déjà été prises pour faire face à une éventuelle pénurie de personnel, indique mercredi Sciensano dans une mise à jour de la procédure pour les hôpitaux. Plusieurs conditions doivent être remplies pour autoriser le déploiement des travailleurs infectés, précise Sciensano. Ces membres du personnel ne peuvent être déployés que pour la prise en charge des patients malades du coronavirus dans une unité Covid-19 et cette exception ne peut être invoquée que pour le personnel nécessaire pour garantir un minimum de soins de base. Elle ne concerne donc pas le personnel de soutien, notamment pour le nettoyage et la cuisine. La décision doit être prise en concertation avec la direction et le service d'hygiène de l'hôpital. Ces membres du personnel devront par ailleurs éviter tout contact avec d'autres personnes en utilisant d'autres entrées ainsi que des vestiaires et des espaces de pause différents. Ils ne sont cependant pas obligés de travailler pendant leur période d'isolement, ajoute Sciensano. Le déploiement de personnel infecté asymptomatique n'est par ailleurs pas autorisé lorsque le résultat du test montre une charge virale élevée, quand le soignant a été testé positif avec un test antigène rapide ou s'il se sent anxieux à l'idée de devoir travailler dans ce contexte, selon la procédure. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info