Le plan "grand froid" wallon s'adapte à la situation sanitaire

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Activé chaque année du 1er novembre au 31 mars, le "Plan grand froid" de la Région wallonne est renforcé cet hiver en raison de la crise sanitaire, a annoncé dimanche la ministre de l'Action sociale, Christie Morreale. En première ligne, les sept relais sociaux wallons (Charleroi, Liège, La Louvière, Mons-Borinage, Namur, Tournai et Verviers) sont confrontés à des pénuries de personnel et à des surcoûts importants en raison des règles de protection sanitaire et de la gravité de la crise, explique la ministre PS dans un communiqué. Des moyens complémentaires de 50.000 euros sont donc accordés à chaque relais social ainsi qu'aux provinces du Brabant wallon et du Luxembourg, qui ne comptent pas encore de relais social sur leur territoire. Au total, 450.000 euros seront ainsi mobilisés. Mme Morreale rappelle aussi qu'un troisième soutien a été accordé aux banques alimentaires: un million d'euros a été mobilisé pour elles et pour d'autres plateformes d'aide alimentaires comme la Croix-Rouge, les Restos du coeurs, etc. En outre, un forfait complémentaire de 400 euros par place d'accueil sera octroyé aux 70 structures d'accueil et d'hébergement de personnes en grande difficulté. Un total de 976.000 euros doit ainsi permettre de couvrir des frais de la location de lieux d'hébergement alternatifs comme des hôtels, des gîtes, etc., ainsi que des frais de personnel et de fonctionnement. Ces structures recevront également un soutien financier pour organiser la collaboration avec un médecin de référence et pour constituer un stock de matériel de protection sanitaire. Vu l'aggravation de la situation des personnes migrantes en transit, une subvention exceptionnelle de 300.000 euros sera accordée au mouvement d'éducation permanente PAC (Présence et Action culturelles) de Namur, qui coordonne les collectifs et associations agréées dans ce domaine. Enfin, un montant forfaitaire de 5.000 euros sera prochainement liquidé à chaque service de santé mentale ambulatoire, notamment pour assurer le lien avec les personnes les plus fragilisées dans le cadre de la résurgence de la Covid-19. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info