Le port du masque "n'est pas une posture politique", dit Biden

Publié le à WILMINGTON (USA)

Le port du masque "n'est pas une posture politique", a affirmé lundi le président élu des Etats-Unis Joe Biden, qui a "imploré" les Américains à se protéger et à protéger les autres de la pandémie de nouveau coronavirus. "S'il vous plaît, je vous implore de porter un masque", a-t-il dit lors d'une allocution à Wilmington, dans le Delaware. "Faites-le pour vous, pour votre voisin, le masque n'est pas une posture politique, mais c'est une bonne façon de commencer à rassembler le pays". "Le but du masque n'est pas de rendre votre vie moins confortable ou de vous enlever quelque chose", a lancé le démocrate, alors que de nombreux partisans du président sortant Donald Trump estiment que l'obligation de porter un masque viole leurs droits constitutionnels. Il s'agit au contraire de "revenir à une situation normale le plus vite possible", a-t-il plaidé. Joe Biden a annoncé la mise en place d'un "comité consultatif, composé de scientifiques et d'experts en santé publique, pour tenter de juguler la pandémie de Covid-19 dans son pays, de loin le plus affecté au monde en valeur absolue. Ce comité devra l'aider à établir une feuille de route, qu'il suivra dès son investiture, le 20 janvier 2021. Joe Biden n'a pas donné de détails sur ce plan, répétant les grands axes de sa politique sanitaire: campagne massive de tests rapides, priorité aux personnes à risque pour les futurs vaccins, hausse de la production d'équipements de protection et accompagnement financier pour les petits commerces et les écoles. "Nous venons d'avoir une bonne nouvelle dans ce combat avec l'annonce de progrès vers un vaccin efficace", a-t-il salué après l'annonce par les laboratoires Pfizer et BioNTech que leur vaccin candidat serait "efficace à 90%" contre le Covid-19. Il a toutefois souligné qu'un vaccin fiable ne serait pas distribué en masse avant des mois. "Un hiver très sombre se présente toujours face à nous", a mis en garde le président élu démocrate, prenant le contrepied de Donald Trump, qui a toujours minimisé la pandémie. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info