Le président de la Régionale bruxelloise du MR voit un mur fiscal se dresser

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le modèle de taxation kilométrique préparé par Bruxelles Environnement et Bruxelles Fiscalité pour le gouvernement bruxellois constitue une nouvelle taxe sur le travail. Il constitue un coup dur pour Bruxelles et son attractivité, a affirmé jeudi le président de la Régionale bruxelloise du MR David Leisterh, par ailleurs député régional. "On crée un mur fiscal à l'entrée de Bruxelles sans alternative crédible. Il faut accompagner la transition vers d'autres modes de transports et renforcer l'offre plutôt que de toujours chercher à augmenter la pression fiscale", a commenté jeudi David Leisterh. Le chef de file du MR a souligné que le Mouvement Réformateur était favorable à une évolution de la taxation automobile pour diminuer la congestion, améliorer la qualité de l'air et accompagner le shift modal "mais pas au prix de l'attractivité de Bruxelles". La réforme bruxelloise de la fiscalité automobile semble sur le point de se concrétiser, a indiqué jeudi le journal L'Echo qui a pu consulter des documents internes permettant d'en définir les grandes lignes. D'après le quotidien, le projet, baptisé SmartMove, a été confié à Bruxelles Environnement et Bruxelles Fiscalité, qui ont élaboré un nouveau modèle fiscal qui doit cependant encore faire l'objet d'un accord politique au sein du gouvernement Vervoort (PS). Comme annoncé dans la déclaration de politique régionale, il est question de supprimer la taxe de mise en circulation et la taxe de circulation pour introduire un tarif basé sur l'usage. Le modèle fiscal actuellement sur la table repose sur un tarif de base par jour d'utilisation, auquel s'ajoute une composante kilométrique. Le tarif journalier varie selon les horaires et la puissance fiscale du véhicule. (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info