Le président du CD&V Joachim Coens veut aussi être lu en français dans le texte

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Le président du CD&V Joachim Coens a publié mercredi la version française d'un "manifeste de Noël" publié en néerlandais au début du mois, au motif que "de bons voisins doivent se parler", notamment en vue d'une prochaine réforme de l'État."Il est important que ce texte ne soit pas seulement lu par les néerlandophones. Le message 'Power to people' (le pouvoir aux gens, NDLR) est un message qui peut également être entendu et répercuté chez les francophones", affirme M. Coens dans un rare communiqué en français. "Ce fut une année mouvementée, avec une crise sanitaire, une résurgence des extrêmes et un grand sentiment de malaise dans la société. Ce sentiment, ce malaise, ne s'arrête pas à la frontière linguistique", selon le chrétien-démocrate flamand. Dans son texte, Joachim Coens évoque également le fonctionnement et l'avenir du pays. "Il y a beaucoup de mécontentement à ce sujet en Flandre, mais aussi à Bruxelles et en Wallonie. Nous devons avoir le courage d'en parler entre nous", dit-il, sans toutefois clarifier la ligne de son parti à cet égard. "En 2024, il faudra nous décider sur ce à quoi notre pays ressemblera à l'avenir. Pour qu'en 2030, les célébrations (des 200 ans de la Belgique) soient sincères, que tous les participants sachent où ils en sont et que les choses soient enfin claires". "De bons voisins font un effort pour établir des contacts et mieux se comprendre. Nous n'avons pas besoin d'obtenir des votes en Belgique francophone, nous sommes dans deux paysages médiatiques et politiques différents, et nous avons trop peu de contacts entre nous. En tendant la main à nos voisins, j'espère plus de soutien et de compréhension mutuelle, ainsi qu'une attention à ce qui est nécessaire pour les flamands. Cela peut nous aider dans les futures négociations", expose Joachim Coens. Il y voit une condition préalable pour franchir les prochaines étapes de la réforme de l'État, "dans un esprit de coopération positif". Dans ce manifeste, Joachim Coens expose comment il compte faire renouer le CD&V avec le caractère populaire qu'il avait dans les années '70 sous le slogan "parce que les gens sont importants". Il insiste notamment sur la proximité, l'écologie, la technologie comme prolongation de l'humain et non son remplaçant, la créativité, le fonctionnement de la démocratie, etc. Il souligne aussi l'importance de la connaissance du néerlandais en territoire flamand, ou encore celle de penser globalement tout en agissant localement. (Belga)
© 2021 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info