Le président français dénonce "une attaque terroriste islamiste" pour l'attaque au couteau à Nice

Publié le à NICE (FRA)

"Une fois encore, notre pays a été frappé par une attaque terroriste islamiste", a déclaré Emmanuel Macron après son arrivée à Nice, où une attaque au couteau a fait trois morts en matinée. "Très clairement, c'est la France qui est attaquée", a-t-il affirmé, rappelant l'agression contre le consulat français en Arabie saoudite ce même jour, et des interpellations ailleurs dans l'Hexagone. Il a assuré le soutien de la Nation toute entière aux catholiques, de France et d'ailleurs. Chacun a le droit de croire ou ne pas croire, mais toutes les religions doivent pouvoir s'exercer librement, a-t-il poursuivi. "C'est la troisième fois que le terrorisme frappe votre ville, vos habitants", a-t-il rappelé en évoquant les Niçois. "Si nous sommes attaqués, c'est pour les valeurs qui sont les nôtres, pour notre goût de la liberté, pour la possibilité sur notre sol de croire librement et de ne céder à aucun esprit de terreur (...) Nous n'y cèderons rien." Il a ensuite confirmé que le plan vigipirate passait en urgence attentat, les militaires français vont être davantage mobilisés, passant de 3.000 à 7.000 sur le sol français dans le cadre de l'opération Sentinelle. Tous les lieux de culte seront protégés, ainsi que les écoles. Un conseil de défense se tiendra vendredi. Il a conclu son allocution en appelant à l'unité et "à ne rien céder à l'esprit de division". (Belga)
© 2020 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info